42 réflexions pendant la 42ème cérémonie des Césars

Comme l’an dernier, et l’année précédente, n’importe quoi, n’importe comment sur la 42ème Cérémonie des Césars.

cesars
C’est donc à l’horrible Jérôme Commandeur qu’on a inexplicablement confié la présentation de la soirée cette année. Humoriste ringard (et de droite), acteur dans des comédies lamentables (et de droite), il a comme je le craignais complètement plombé ma soirée.

– Comme on pouvait s’y attendre, ça démarre avec un numéro chanté/dansé : j’ai beaucoup aimé le film mais le succès de La La Land va faire beaucoup de mal pendant très longtemps. Beaucoup. Longtemps. Très.

– Et hop une vanne pourrie sur les politiques-qui-branlent-rien-et-qui-viennent-se-montrer-aux-Césars.

– Ok, ok, c’est vrai, je l’aime pas. Du tout. Mais merde, c’est pas QUE moi, il est vraiment mauvais non ?

– Premier César de la soirée (meilleur espoir féminin) attribué à un film que je déteste sans l’avoir vu, Divines. Contre toute attente, discours assez émouvant.

Aïssa Maïga quand même… Wow.

Gérard Jugnot, « un monument du cinéma français », qui entre sur la b.o. de Reservoir Dogs. Tout va bien.

– Encore un sketch embarrassant.

– « Y en a qu’un mais vous en aurez un chacun hein » glisse Jugnot en tendant le trophée aux lauréats : j’aime bien ces petits moments de vérité, presque triviaux au milieu de tout ce cérémonial, qui nous parviennent chaque année.

– Putain le numéro « parler d’une seule bouche » de Klapisch et Girardot, AU SECOURS. Premier frisson de la honte de la soirée.

– Je suis mitigé sur Merci patron mais discours percutant de François Ruffin, il faut bien l’admettre.

– Je dis rien sur les sketches qui s’enchaînent, j’aurais l’impression de tirer sur une ambulance. Mais c’est dur.

– Ah, j’ai souri : le coup du paiement par CB avec Nathalie Baye. Faute de grives…

– Le César du premier film pour Divines, c’est la crainte l’assurance l’espoir, on va pas se mentir, de LE moment gênant de la soirée.

– Eh non. Cette cérémonie est donc définitivement placée sous le signe de la déception.

– Même Xavier Dolan est sobre, concis, pas détestable. MAIS C’EST QUOI CETTE SOIREE DE MERDE ?!?!

– Bim, une parodie de La La Land. On a beau s’y attendre, ça n’en est pas moins douloureux. Deuxième frisson de la honte de la soirée.

– « Ma’ame Maguyyyyyy ». Bon, au moins maintenant on sait qu’elle est toujours en forme.

– « Elle voit souvent rouge. Avec elle ça bouge. Maguy soleil ou bien Maguy larmes. On est sous le charme ». Je suis parti là.

– Meilleur film d’animation pour Ma vie de courgette, mérité. Le film toutes-les-larmes-de-mon-corps de Grande remise en 2016.

– Et le César du frisson de la honte est attribué au sketch de Julie Ferrier.

– Encore une récompense pour Ma vie de courgette, c’est con mais ça me fait plaisir. Magnifique discours de Céline Sciamma. Un vrai beau moment, enfin.

– Merde, il m’a cueilli avec son « pour décerner le César du meilleur film étranger, j’appelle Florian Philippot »

– Bon, c’est mesquin, méchant, je sais que je devrais pas dire ça mais il faut que ça sorte : je trouve Commandeur hideux et horriblement mal foutu avec son corps en forme de bouteille d’Orangina et ses toutes petites mains. Il me fait penser à Danny Devito en pingouin dans le Batman de Tim Burton.

– Après avoir inélégamment tiré la couverture à lui sur le César d’honneur attribué à Clooney, Dujardin se rattrape avec un très beau discours hommage à Belmondo.

– Un poil longuet le magnéto consacré à sa carrière mais il rappelle, alors qu’on a tendance à toujours saluer les filmographies de Delon, Deneuve ou Piccoli, que celle de Belmondo est pas trop dégueulasse non plus. Celle des 3 autres est sans doute plus « internationale » et plus exigeante.

– Vraiment long ce magnéto, j’appréhende un peu de voir Bébel sur la scène quand il sera terminé…

– Putain Bébel

– Pfffff… Dur là…

– Bon… Rien à dire, la présence sur scène de Bébel, c’est LE moment de la soirée. Dur d’enchaîner, Commandeur s’en sort bien en restant très sobre.

– J’aime beaucoup Pierre Richard et c’est toujours un plaisir de le revoir mais il faut dire les choses : ses cheveux lisses, c’est pas possible.

– Je découvre que Judith Chemla est nommée au César de la meilleure actrice.

– Oui Isabelle ❤ C’était hautement prévisible mais tout aussi mérité. Content là !

– Elle est magnifique.

– Elle souligne l’audace, l’intelligence et la malice de Verhoeven, elle explique comment dans Elle le rôle l’emporte sur l’interprète, combien il est important aussi de relever l’excellence du roman de Philippe Djian. La classe.

– Ah elle peut pas s’empêcher de tirer la couverture à elle à le fin de son discours quand même la coquine. C’est mignon. Evidemment si c’était Cotillard qui nous avait fait la même, j’aurais lancé une pétition sur Avaaz pour son extradition immédiate.

– Eh voilà, comme toujours, les récompenses les plus importantes sont expédiées en 12 minutes à la toute fin alors qu’on s’est traîné pendant 5h jusque là.

– Donc Xavier Dolan est un meilleur réalisateur que Paul Verhoeven. OK.

– Merde il fait un beau discours le con…

– Très beau discours même. Bravo mec, même si ton film est à chier (film frisson-de-la-honte de Grande remise en 2016)

– Sublime robe rouge pour Valérie Lemercier qui en une seule vanne (sur les acteurs pendus à ses lèvres du haut) réduit à néant tous les efforts déployés par Commandeur ce soir.

– Pffffffffff Ulliel meilleur acteur, sans déconner… J’avais pas vraiment de préférence mais une nouvelle récompense majeure pour un film aussi médiocre…

– Ouf, meilleur film pour Elle, l’honneur est sauf. Mais je comprendrai jamais comment on peut dissocier les récompenses du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Bon… Sur les récompenses, pas grand chose à dire, on est jamais vraiment satisfait. Elle, mon favori et film préféré de 2016 récolte 2 récompenses majeures mais je suis un peu déçu pour l’immense Paul Verhoeven.
En termes d’animation et de sketches en revanche, le sentiment d’avoir assisté à la plus mauvaise cérémonie aussi loin que je me souvienne. C’est quoi la prochaine étape, Hanouna ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s