Top cinéma 2016 – rattrapages

Profitant d’une semaine de programmation d' »incontournables 2016″ à l’UGC, j’ai pu rattraper quelques films ratés, volontairement ou pas, à leur sortie:

Ma vie de courgette

Pas très motivé pour le voir au moment de sa sortie mais les échos, à la fois critiques et dans mon entourage, étaient tellement positifs et unanimes…
Bon, que dire à part ce que tout le monde en dit je suppose, à savoir que c’est fort, sensible, juste, beau et surtout terriblement émouvant ? Pour émettre une remarque moins « émotive », c’est, sur le plan technique et formel, une merveille digne des plus belles réussites des studios Aardman.

Indice toutes-les-larmes-de-mon-corps : 10 sur l'échelle de Sur la route de Madison
Intensité toutes-les-larmes-de-mon-corps : 10 sur l’échelle de Sur la route de Madison

Toni Erdmann

Celui là je voulais vraiment le voir mais ça s’est à chaque fois mal goupillé.
Une comédie allemande donc… « Ach l’humour ! C’est une des choses que je préfère, avec les pieds paquets et l’infanterie ». Bon, j’arrête avec l’humour et les Allemands avant d’avoir réellement commencé mais il faut quand même savoir qu’il y a un coussin péteur dans ce film.
J’aurais sans doute besoin de le décanter encore un peu avant de livrer un avis définitif mais j’ai beaucoup aimé. Ce qui est sûr en revanche, c’est que je ne comprends pas très bien pour quelles raisons le film a été à ce point plébiscité par la sphère cinéphile tant il m’apparaît d’une simplicité et d’une lisibilité étonnantes. Comparé à des films tels que Elle, Rester Vertical ou Aquarius par exemple et pour citer d’autres films quasi unanimement salués l’an dernier (y compris sur ce blog). Mais cette simplicité est aussi ce qui fait sa qualité…
C’est donc très juste, très sensible, très mordant, avec une superbe qualité d’écriture. Ce qui distingue Toni Erdmann d’une « simple » comédie de ce type selon moi (un père et son enfant se sont éloignés l’un de l’autre sans véritable raison, et ils vont finir par se rapprocher), c’est à la fois son cadre (les hautes sphères du consulting et des affaires internationales pour faire court) et sa durée (2h45), cette dernière permettant une parfaite exhaustivité à la fois sur la description du cadre et l’analyse des sentiments et relations des 2 personnages principaux. Pour autant, le film ne force jamais rien (sauf peut-être la scène des petits fours), il est parfaitement équilibré et les 2h45 passent en un clin d’oeil.
Après, moi, tu me racontes l’histoire d’un père et de son enfant qui se sont éloignés l’un de l’autre sans véritable raison mais qui finissent par se rapprocher, ça peux s’appeler Fiston avec Franck Dubosc et Kev Adams, ça me touchera. Alors évidemment quand c’est un vrai bon film…

Indice toutes-les-larmes-de-mon-corps : 8 sur l'échelle de Ma vie de courgette
Intensité toutes-les-larmes-de-mon-corps : 8 sur l’échelle de Ma vie de courgette

Juste la fin du monde

J’y suis finalement allé, à moitié par curiosité malsaine et à moitié par curiosité tout court, suite à des commentaires positifs auxquels j’ai accordé du crédit.
Mais que dire de ce qui a été pour moi une séance très pénible (pas au sens où Dolan l’entendait probablement) ? J’allais lister point par point pourquoi j’ai trouvé ce film tour à tour insupportable, grotesque, ridicule, édifiant et finalement tout simplement mauvais mais à quoi bon? Car finalement ça n’est pas si grave : des mauvais films de ce type y en a eu plein et y en aura encore plein. C’est simplement le cri embarrassant d’un adolescent exalté qui s’adresse à d’autres adolescents exaltés: ils formaient la très grande majorité de l’assistance, ils ne s’y sont pas trompé.  Quant à moi je sais donc désormais et définitivement à quoi m’en tenir avec Xavier Dolan.

Indice frissons de la honte : 10 sur l'échelle d'Un homme à la hauteur
Intensité frissons-de-la-honte : 10 sur l’échelle d’Un homme à la hauteur
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s