#36 Les Randonneurs à Saint-Tropez

18889591

Nous avons quitté Cora, Nadine, Mathieu et son frère Louis, ceux que nous appelons dorénavant  » Les randonneurs « , il y a dix ans en Corse. Aujourd’hui, ils ont la quarantaine. Ils sont toujours très liés et ont décidé de repartir une nouvelle fois en vacances ensemble, juste tous les quatre, comme avant. La randonnée, il faut bien l’avouer, ça n’était pas vraiment leur truc. Mais à l’époque, c’était la mode des vacances sportives. Alors, ils avaient essayé. Cet été, c’est décidé, ce sera Saint-Tropez. Après tout, qui n’y va pas une fois dans sa vie ? Mais c’était sans compter qu’à Saint-Tropez, tout peut arriver. Même retrouver Eric, leur guide sur le GR20 Corse. Celui qu’ils s’étaient jurés de ne plus jamais fréquenter… Sauf qu’Eric a évolué ; il a même beaucoup changé. Et il a des arguments de poids pour endosser à nouveau le rôle du guide… (Allociné)

J’ai l’impression que Les Randonneurs est un film un peu culte. J’aime bien voire beaucoup mais, sans aucun snobisme, je préfère celui-ci qui est semble-t-il aussi, nettement moins apprécié.
Je le préfère car il fonctionne à plusieurs niveaux : comédie de vacances au premier degré, comme le 1er volet, avec cette fois l’enfer de la Côte d’Azur qui se substitue à celui du GR 20 ; comédie « suite », avec des gags, répliques, développements qui répondent au film précédent ; relecture à la fois amusée et tendre des nanars de Max Pécas même si ils sont davantage évoqués (à travers notamment le personnage interprétée par Cyrielle Claire, habituée des comédies françaises 70s-80s, par exemple) que réellement réinterprétés.

Et ça c’est valable pour le 1er volet également et c’est un élément crucial dans ce type de film qui fonctionne énormément sur l’énergie et la dynamique de groupe, je trouve que le groupe justement, d’acteurs, fait preuve d’une super complicité. Difficile dans ces cas-là de savoir si elle est réelle ou si les gars/filles sont vraiment de très bons acteurs et qu’ils la simulent totalement mais je trouve qu’on croit vraiment aux relations et interactions qui se nouent au sein de ce groupe d’amis de longues dates interprétés par Karin Viard, Géraldine Pailhas, Vincent Elbaz et Philippe Harrel. Et Poelvoorde évidemment, dans le rôle de l’élément extérieur/perturbateur.

J’ai vraiment beaucoup de tendresse pour ce film qui me fait beaucoup rire et que j’ai déjà vu à plusieurs reprises sans aucun sentiment de lassitude. J’ai l’impression encore une fois qu’il est non seulement totalement méprisé mais également rejeté par les fans des Randonneurs et je ne comprends pas pourquoi.

Enfin, vu la manière dont il s’achève, on est en droit d’attendre un 3ème volet, ça me ferait très plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s