#45 The Keys

the keys first album too pure
Putain le bordel pour trouver ne serait-ce que la pochette de cet album certes assez confidentiel… Il y a apparemment pas mal de groupes qui s’appelle « Keys » ou « The Keys » et il est sorti sur un label, Too Pure, qui a aujourd’hui mis la clé sous la porte, ceci explique en grande partie cela.

Bon, toujours est-il que les Keys étaient un groupe gallois, auteurs d’une poignée d’albums qu’ils ont qualifié eux-mêmes d’ « urban folk », ce qui n’est pas idiot au fond. On les a un peu paresseusement comparé aux Super Furry Animals (en raison de leurs origines je suppose) ou à The Coral, ce qui parait déjà plus pertinent. Il s’agit en effet d’un mélange de folk et country électrifiés, avec un soupçon de power pop. Des refrains catchy, une propension à la mélancolie, un curseur qui a du mal à dépasser les 60s : le premier qui pense « Byrds » ou « Gene Clark » voit juste, comme les titres l’indiquent (notamment le très explicite The Strength of Strings, puisqu’un mémorable titre du même nom se trouve également sur le non moins mémorable No Other de Gene Clark).

Tout comme Twin Action de 18 Wheeler, The Keys est le prototype du grand « petit album » : un bonbon, un disque mineur mais auquel je reviens très régulièrement depuis que je l’ai découvert à sa sortie (2003). Ca fait plus de 10 ans, ça suffit à justifier sa présence dans mon top.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s