Jogo bonito

J’ai poussé mon petit coup de gueule mais ça y est, c’est bon, comme prévu je suis à fond et la compétition me le rend bien : elle est superbe. Des surprises, du suspense, des stades pleins, du beau jeu, de grossières erreurs d’arbitrage, des salopards invraisemblables, des buts, des buts, des buuuuuuuuuuuuuuuuuts!!!!

J’ai raté pas mal de matchs mais je suis pas mécontent de moi (quand t’as suivi de bout en bout Iran-Nigeria, on peut dire de toi que tu as fait le job).

Je te propose donc un petit bilan granderemisesque de fin de premier tour. Parce qu’on ne reverra plus certaines équipes, ni certains joueurs. Parce que la fin du premier tour de la coupe du monde de foot, c’est un peu le retour à la vraie vie, cette belle saloperie. Parce que dès demain, c’est les 8èmes de finale et que ça rigole plus.

Le plus beau maillot
Sans surprise, les anglais sont encore au top.

hayward10_1_2947138bSans fioritures, près du corps sans être moulant, col en V tout sobre (important le col dans un maillot de foot, TRÈS important), marqué par la poids de l’Histoire, probablement approuvé par Saint George, la Reine, Churchill et James Bond réunis. Et puis ces Three Lions sur l’écusson, y a pas à chier, ça l’effectue.

La coupe de cheveux la plus pourrie
On va pas se mentir, c’est, après les maillots, l’un des sujets les plus discutés dans la confrérie des footeux. Y a gros match évidemment tant le footballeur professionnel parvient à se surpasser de manière exponentielle dans le mauvais goût. Je serais tenté de décerner une palme collective à une équipe de France qui atteint des sommets cette année avec une variété assez remarquable dans les looks improbables : la coupe dite « du raton laveur » tient encore la corde, celle, très « Leni Riefenstahl likes this » arborée par Giroud, Griezmann et Debuchy ne cesse de me fasciner, Sagna est encore là et Cabella, l’appelé de la dernière heure, abat de nouvelles barrières. Ils sont au-dessus des portugais, c’est dire. Ils ont même influencé les portugais puisque Cristiano Ronaldo, une sommité dans l’univers footballistico-capillaire (on parle quand même là d’un type qui lors du dernier Euro a changé de coiffure A LA MI-TEMPS d’un match), a lui aussi adopté la coupe « rasé sur les côtés, long et gominé sur le dessus ».
Mais cette année, j’attribue ma palme à l’argentin Palacio

43375_rodrigo_palacio_jpg239bedf0996fdeb06edd1955c5cf72e3Cet hommage aux punks à chiens de Rennes, Aurillac et Buenos Aires est absolument irrecevable sur Grande remise.

La plus belle coupe de cheveux
Ca c’est difficile aussi mais parce que cette fois, il n’y a pas énormément de candidats. Au mieux, la coupe de cheveux de footballeur est sobre donc pas folichonne. En bon vieux con, ma palme va donc aux touffasses vintage, celles de Marcelo, Willian ou David Luiz (Willian a vraiment une bonne tête) et donc logiquement au maître incontesté de l’afro, Marouane Fellaini

Marouane-Fellaini-of-Belgium-looks-onJ’adore ce joueur en plus : je n’ai toujours pas compris quel était son véritable poste mais bien que lent et lourd, il se trouve toujours au bon endroit, au bon moment, tant en position offensive que défensive.

Le plus beau but
Très subjectif encore évidemment. Il y a eu plein de très beaux buts mais pour moi, un beau but c’est avant tout une belle action ou au minimum une belle passe, plutôt qu’un exploit individuel. Du coup j’ai un gros faible pour le premier but de Suarez contre l’Angleterre : Cavani qui temporise juste ce qu’il faut pour envoyer ce petit centre piqué, Suarez qui frappe en reculant, juste ce qu’il faut pour lober Joe Hart, je m’en lasse pas.

Le public le plus chaud
Difficile à dire en n’étant pas sur place évidemment mais j’ai été très impressionné par la ferveur du public chilien dans le match contre l’Espagne. Bon il me semble qu’ils ont sans doute montré un peu trop de ferveur car un bon nombre a « forcé » les portes du stade à cette occasion mais enfin, dans les gradins c’était assez hallucinant.
En dehors du stade, toujours impressionnant aussi de voir les marées orange devant les écrans géants des Pays-Bas ou rouges devant ceux de Belgique. Des publics qui n’attendent pas que leur équipe enchaine 2 bons résultats pour la pousser à fond, SI TU VOIS CE QUE JE VEUX DIRE.

Le plan le plus WTF
Au cours d’Argentine-Iran, sur le ralenti d’un coup franc de Messi, un spectateur se retourne lentement vers la caméra et sourit. Evidemment, c’est devenu un meme. En live j’ai totalement halluciné devant ma télé, croyant à une mise en scène, d’autant que la caméra suit lentement le mec. Génial.

Le pire consultant
Youri Djorkaeff (TF1)

Youri-Djorkaeff-dans-la-team-de-TF1_max1024x768Qu’il ne sache pas aligner 3 mots n’est pas très grave, je pense qu’on peut pas en vouloir à un mec qui laisse tomber les études (ou presque) à l’adolescence, de ne pas parfaitement maîtriser le français. En revanche, qu’il n’ait absolument aucun recul sur le jeu, les joueurs, aucune capacité d’analyse technique ou tactique est plus ennuyeux. Il est pas méchant, plutôt sympathique même mais il est très pénible à écouter le Youri

Le meilleur consultant
Omar Da Fonseca (Bein sports)

80649-largeLe mec qui enfonce Thierry Roland question chauvinisme :  il faut l’entendre au moins une fois commenter un match de l’Argentine, son pays d’origine et de coeur. Le journaliste qui l’accompagne (j’ai oublié son nom) est plié de rire la moitié du temps, et on le comprend. En plus j’adore son accent et son français approximatif mais toujours très imagé et juste, au final.

L’emballement inattendu
Costa Rica

7DEDB4C3-C707-440B-9BAB-37FD981D8871_mw1024_s_nIls m’avaient déjà bien plu lors d’une précédente édition (2006 il me semble). Rapides, techniques, joueurs, intelligents, ils sont vraiment très agréables à suivre. Et en plus ils ont tapé l’Italie. Que demander de plus ?

Le plus beau moment
J’ai adoré la joie et l’émotion sincères et spontanées de Luis Suarez sur le banc après sa sortie du terrain face à l’Angleterre. Le mec est peut-être le meilleur avant-centre du monde, il plante des buts comme il respire, il fait peur à tous les défenseurs de la planète, il est l’une plus grosses pourritures actuelles sur un terrain de foot mais à cet instant là, il a 9 ans.

Luis-Suarez_2942603bCohérent en plus le gars : comme un gamin de 9 ans, il mord ses adversaires et joue hyper bien la comédie. Benzema est bien chaud, Messi au rendez-vous, Neymar supersonique mais le héros de cette coupe du monde pour l’instant, c’est lui.

La plus grosse lose
La palme revient ex-aequo aux Pays-Bas et au Chili, incapables de battre décemment l’Australie. Bande de losers. 3-0 c’est un minimum, merde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s