Mon rêve 9

Aujourd’hui, un cauchemar. LE cauchemar. L’horreur absolue.

Ca commence dans une grande maison dans laquelle je vis manifestement avec 2-3 personnes de mon entourage (famille, amis, je sais pas trop, elles sont pas clairement identifiées). En bord de mer (ça c’est mon rêve absolu) puisque lorsque je sors faire un tour, je vais me balader sur la plage.

Mais là ça devient vite assez craignos: les gens sont hyper agités, voire paniqués car la mer est très forte. A un moment, je me retrouve même face à une vague qui enfle, enfle, enfle jusqu’à devenir un véritable mur d’eau d’une hauteur effrayante. Ca c’est une de mes phobies: le cauchemar dans le cauchemar, trop puissant man.

La vague finit par s’écraser sur le rivage mais ça va, c’est juste une très grosse vague qui fait à peine plus de dégâts que lorsqu’on est installé au bord de l’eau et que les serviettes sont emportées par une vague un peu plus forte que les autres. Je rentre chez moi.

Et là plein de mecs et de nanas commencent à débarquer de je ne sais où. Pas n’importe qui : des mecs avec des dreadlocks et des djembés et des nanas en sarouel et sacs à miroir. L’horreur absolue je te dis.
Très vite ils s’installent, ils font comme chez eux et ils mettent un beau bordel. Comme quoi, j’ai trouvé Mother! assez naze mais il a fait son petit effet quand même.

Bon, là c’est vraiment le chaos dans la maison: y a des gens qui sourient bêtement et dodelinent de la tête comme des couillons partout, ça pue le shit et la Valstar etc. Moi je suis tellement désespéré que je m’énerve même pas, j’essaie à peine de les contrôler: « non mais faites attention quand même… » etc.
A un moment je vais dans ma chambre et y a 4-5 personnes qui commencent à s’installer sur le lit, genre pour regarder un film sur un PC portable: « non mais essayez quand même d’enlever vos chaussures si vous allez sur le lit ». Je dis ça d’une voix faible et plaintive, personne m’écoute ni ne m’entend probablement.

Et là, la catastrophe, le point de non retour: j’avais mis le 1er album de Curtis Mayfield en fond sonore en rentrant de la plage et là je vois un gars qui s’approche de la chaîne hi-fi et qui vire le disque de la platine. Je le vois très bien le gars: il a un petit chapeau de merde sur la tête, un vieux bédo au coin des lèvres, un petit sourire et les yeux plissés. Il vire Curtis de la platine pour mettre du reggae.

Là c’en est évidemment trop donc je me réveille.

Publicités

4 réflexions sur “Mon rêve 9

  1. Bon, ben, Mother comme redouté, j’ai pas aimé mais alors pas aimé du tout ! Pourtant, j’ai vu tous les films d’Aronofsky et je dois dire que Requiem et Westler m’ont beaucoup marqué. Mais alors là, c’est prétentieux et vain. Heureusement que j’ai en mémoire le film vu hier : Kiss and Cry. La totale anti-thèse, modeste et intelligent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s