La tour penchée de Londres

A la sortie de la station Westminster, au pied de Big Ben.

Le type, 25-30 ans, un selfie stick à la main (déjà…) m’interpelle en me faisant signe de venir  le voir, accompagnant son geste d’un « please ». Une fois arrivé à lui, il me montre la tour derrière :

– Is it Big Ben ?
– Euh… yes, obviously.
– Why is it not like that (il fait le geste d’une tour penchée avec sa main) ?
– Euh… because… it’s always been upright…
– Ah bon ? Mais je pensais qu’elle était comme ça (il refait le geste de la main. Il est passé au français, il a du reconnaître à mon accent que je n’étais pas anglais. Connard.)
– Je crois que vous confondez avec une autre tour en fait.
– Ah bon laquelle ?
– La tour de Pise.
– Ah bon, vous êtes sûr que c’est pas Big Ben ?
– Ah ben oui, je suis sûr oui, c’est la tour de Pise qui est penchée.
– Aaaaah ok ok, on pensait que c’était Big Ben ! Et elle est où la tour de Pise ?

Sans déconner. SANS DECONNER.

– Euh… à Pise
– Ah d’accord. Et c’est où exactement ?
– La ville de Pise… En Italie… (le désespoir me gagne irrémédiablement)
– Ah ok, ha ha non mais c’est elle là qui m’a dit que Big Ben était penchée (il désigne sa copine, toute mignonne, qui n’avait rien demandé la pauvre)
– Non mais en fait…
– Ha ha, excusez là hein, elle est blonde !

Il lui a pas laissé le temps de finir sa phrase, accompagnant la sienne d’une petite bourrade complice à mon égard. Puis tous 2 tournent brusquement les talons : ils étaient sans doute en retard pour leur visite du château de Versailles de Buckingham.

J’ai été con, j’aurais du jouer le jeu et lui dire que oui, Big Ben était bien penchée mais qu’elle avait été redressée par l’ours Paddington. Satisfait, il aurait alors posté une photo sur Facebook avec le commentaire idoine. Et tous ses amis n’y auraient vu que du feu bien sûr.

Le Colisée. De Melbourne.
Le Colisée. De Melbourne.

Eh oui mon vieux, j’ai beau ne pas poster très souvent, Grande remise est comme le 5 o’clock tea, la reine ou Pete Doherty : toujours pas mort.
J’ai donc passé quelques jours à Londres et c’était super bien sûr, comme toujours (c’était au moins ma 6ème fois). Je n’avais au programme que le seul concert des Super Furry Animals à la Brixton Academy (j’y reviendrai), pour le reste j’avais simplement envie de me balader dans les rues et parcs de Mayfair, Kensington, Chelsea, Shoreditch, principalement.
J’ai été surpris, et déçu je dois bien l’avouer, de constater que de plus en plus, les gens marchaient à droite sur les trottoirs ou dans le métro, et non à gauche, comme l’impose le sens de la circulation routière : l’influence grandissante des touristes sans doute. Ils sont en effet extrêmement nombreux, extrêmement partout.

Mais à part ça, l’essentiel est toujours là : les flics sont toujours hyper aimables, les pubs accueillants, les serveurs étrangers (quel que soit le type d’établissement et le quartier), la vue sur Houses of Parliament / Tower Bridge magique, les anglaises habillées de manière scandaleusement dénudée le vendredi/samedi soir. Rule Britannia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s