#22 John Cunningham – Homeless House

john cunningham
Dur de trouver la pochette de l’album sur GG (comme disent mes collègues proto-geeks). C’est donc celui de gauche.

John Cunningham fait partie de ces très rares auteurs-compositeurs ayant réussi à reformer les Beatles à lui tout seul. Emmitt Rhodes par exemple, faisait un clone de Macca absolument bluffant. Mais de Macca uniquement. A mon sens, il n’y a guère que Laurent Voulzy Elliott Smith qui ait réussi la même prouesse.

Ca classe un peu le bonhomme et ça suffit à justifier sa présence dans mon top.

Je veux dire, comment ne pas tomber illico amoureux de ce disque à la seule écoute de Imitation Time ?

Happy-Go-Lucky, son album suivant (à droite sur la photo), est du même tonneau.

#9 The Beatles – Abbey Road

beatles-abbey-road

« And in the end, the love you take is equal to the love you make. »

Là on est plus dans seulement dans le top 100 mais dans le top 10 voire 5. « Le crwème de le crwème » comme disent les états-uniens.

Et mon éternelle gratitude à celui ou celle qui pourra m’expliquer ce qui se passe à partir de You never give me your money jusqu’à The End. Parce qu’après plus de 20 ans d’écoutes, j’ai toujours pas compris.

#8 The Beatles – Revolver

beatles-revolver

Même en postant une entrée par jour, ce que je ne fais et ne ferai pas, j’en aurais pour plus de 3 mois avant d’arriver au numéro 100… Donc quand c’est superflu, j’en rajoute pas. Là c’est comme pour Rubber Soul ou Pet Sounds, c’est une évidence.

Non parce que je te vois venir : « ouais ça y est, il a lâché l’affaire, ça va finir par du simple postage de pochette cette histoire, de toutes façons j’y ai jamais cru, bla bla bla il nous a mentis bla bla bla il a pas les épaules bla bla bla si ça se trouve c’est même pas vrai qu’il a le 06 de Zooey Deschanel » etc etc j’en passe et des meilleures.

Mais tu verras mon pote. Oooooh oui, tu verras.

Juste, quand c’est superflu, j’en rajoute pas.

#6 Beachwood Sparks

beachwood sparks

Eh oui, je passe à autre chose : 3 albums des Beatles (spoiler alert !), un seul des Beach Boys. Pourtant j’ai une nette préférence pour les seconds. Même si avec l’âge… Surtout en ce moment, j’ai un gros, gros retour de Beatles là… J’aurais pu y mettre les coffrets Good Vibrations, les Pet Sounds ou Smile sessions mais ce sont des coffrets…

En ce qui concerne Beachwood Sparks, j’ai tout dit ici.

#4 The Best of Badfinger

best of badfinger

Je ne suis pas snob. Du tout. Et encore moins collectionneur. Alors là mon vieux, si tu cherches un collectionneur puriste, t’es pas au bon endroit. Bien sûr, je connais No Dice, Straight Up, je les ai, mais le disque qui m’a fait découvrir et aimer Badfinger, c’est ce best of roboratif. Je le trouve parfait et pour moi, Badfinger, c’est ça. Donc oui, il y a un best of dans mon top.

Que dire d’autre ? Que Badfinger est le chaînon manquant entre les Beatles et Big Star. Que ce groupe humble et à l’histoire tragique me touche profondément. Et enfin que la pochette de Straight Up témoigne d’une audace capillaire difficilement envisageable de nos jours.

badfinger-straight_up